Skip to content

Bio

TOXIC WASTE oscillent sur l’échelle du festif entre le glauque et le lugubre. Pessimistes, ironiques, un brin désabusés, les Toxic Waste nous balancent leur punk rock énervé et lucide (hélas) dans les dents…

2015

Toxic version 2016 :
Olif (chant-guitare), Loran (batterie), Brewst (guitare-paroles), Clem’ (basse)


 BIO


echaf essai1

TOXIC WASTE s’est formé en 1990 autour de deux frangins Olif (chant-guitare) et Loran (batterie), de Brewst (guitare-paroles)et de Pico (basse).

Après une floppée de répètes chaotiques et de squattages de MJC, le groupe fait son premier concert en mars 1991 à La Bassée près de Lille. Les gars ont alors entre 16 et 18 ans et leur musique sonne résolument « keupon ».Les Porte Mentaux, OTH, les Bérus et Parabellum viennent de raccrocher leurs guitares mais la scène compte parmi la relève quelques combos très appréciés des Toxic comme Les Cadavres, les Rats, les Shériff, Molodoï, Dileurs et autres PKRK…autant de punk rockers que le groupe croisera sur sa route !

Cette scène française est incontestablement une des références de TOXIC WASTE, même si, au fil des années, d’autres courants issus du rock punk anglais et du hardcore mélodique américain viendront bercer les oreilles de nos p’tits ch’tis.

En 1992, la formation s’étoffe avec l’arrivée de Matou (saxo), gloire locale au sein de Crazy Tom Cats, il restera jusque 1997.

Durant ces premières années, TOXIC WASTE auto-produit deux démos, dont « Keud’Hal » en 1993, cinq morceaux enregistrés au studio Midnight à Annequin.
Cette K7 sera vendue sur les concerts, distribuée en VPC par les réseaux indépendants et DIY un peu partout en France, et permettra au groupe d’affirmer son identité, privilégiant ses propres compositions aux reprises qui constituent habituellement le set des groupes punk rock débutants.

Jusque 1995, le combo donne plus d’une centaine de concerts dans le Nord-Pas de Calais et la proche Belgique. A cette époque, tout est bon pour fouler les planches : squatts, bistrots, cafés-concerts, tremplins, MJC.. C’est dans ces années que TOXIC WASTE se lie d’amitié avec des groupes comme Disgrace, Perfusés et Zabriskie Point, avec qui ils partageront la scène des dizaines de fois.

Tout s’enchaîne alors très vite, en octobre 1996, le label breton Rural Muzik, fraîchement créé, sort sa première galette, un split EP réunissant 2 morceaux de TOXIC WASTE et autant de leurs potes lillois Phase Terminale. Le disque, tiré à 500 exemplaires roses et numérotés, est rapidement épuisé. De cette session l’enregistrement au studio Feeling à Tourcoing, sera tiré un troisième morceau qui figure sur la compile vynil « Tendances Négatives » du label Limo Life Rds sortie en 1997.

Désormais, chaque sortie d’un disque du groupe sera suivie d’une tournée en France et à l’étranger.

toxic1TOXIC WASTE participe également à pas mal de compiles hexagonales sur les labels les plus actifs et fera quelques apparitions sur les samplers du magazine « Rocksound ».

En 1998, le groupe récidive et se voit proposé de sortir son premier album sur Dirty Punk Rds, le label créé par un activiste et ami de longue date, et dont il s’agit aussi de la première production. Les 9 titres de « Je ne suis pas un numéro… Je suis un mouton » sont enregistrés au studio Midnight et le disque reçoit une bonne critique des fanzines.

En 1999, le premier album est repressé et TOXIC WASTE rejoint le label Dialectik Rds sur lequel sort le maxi 5 titres « ‘(R)évolution » avec les incontournables « Le complexe d’Icare » et « Marianne », toujours enregistrés au studio Midnight.

En 2000, c’est le deuxième album 12 titres « Rétro Actif » qui voit le jour chez Dialectik. Enregistré cette fois-ci au studio Etages Ion à Bruxelles (Greedy Guts, Tagada Jones, Seven Hate), il bénéficie d’une bonne production et les critiques de la presse spécialisée et des fanzines sont unanimes.

En 2001, Kal remplace au pied levé Pico à la basse et le nouvel album est distribué en France par M10. Un titre inédit « La cellule grise » est enregistré au studio Etages Ion et figure sur la compile « Independent 2 ». Sortie en avril 2002 par Enragés Productions, elle réunit des inédits de Burning Heads, Grimskunk, Lofofora, Mass Hysteria, La Ruda Salska, Les Wampas… Distribuée en France par Tripsichord et au Québec via Indica.

285304_135516256535446_3377911_nEn 2003, TOXIC WASTE joue presque tous ses concerts en compagnie des punks à roulette de Carving, s’affirmant plus que jamais en live.

Début 2004, le groupe enregistre un nouvel inédit « Tête a Queue » pour la compile « Presto Special Punk » accompagnée d’un magazine avec des interviews de groupes tels que Charge 69, Mass Murderers, Oxymoron, Trotskids, U.K. Subs…

En 2005, TOXIC WASTE participe à la compile « So(n)’Nord «  aux côtés de la relève punk et ska du nord de la France, avec une version live de « Tête a Queue » enregistrée lors d’un concert à l’Aéronef.

Des compiles encore en 2006 avec le morceau « Contrôle Mental » sur Dirty Punk Rds qui fête ses 20 premières productions avec notamment Defiance, Red Flag 77, Total Chaos, Voice of a Generation…

Le troisième album « TRAUMA » se concrétise pour les 16 ans de TOXIC WASTE en novembre 2007 ! TRAUMA SOCIAL et LIMOLIFE co-produiront cette galette. Il s’annonce déjà comme le meilleur disque et le plus abouti depuis la création du groupe, lequel compte près de 250 concerts avec plus de 150 groupes en France, Belgique, Hollande, Suisse et République tchèque.

Depuis janvier 2009, après 8 ans d’activités au sein du groupe, Kal (bassiste) laisse la place à Bobby (Ex-Perfusés)…Nouveau membre, nouvelles idées… »c’est bien parti pour ne pas s’arranger!!! »

Mars 2009, « La racaille », un morceau inédit en Live, paraît sur une compile de TCHECK L’ASSOS. 23 groupes Punk et Hardcore se retrouvent sur ce support distribué via des réseaux indépendants.

555171_267329240020813_42331920_n

Novembre 2009, sortie d’une double compilation « RETROspective » des productions TOXIC WASTE de 1993 à 2004 . Pas moins de 44 morceaux réunis sur deux CDs. Des lives inédits, tous les  nregistrements studios depuis 1992 (tous les albums sauf TRAUMA) + des extraits de compiles + quelques surprises seront sur ces supports. Une co-production SKALOPARDS PROD’Z – TRAUMA SOCIAL et PADINGTON PRODUCTIONS. La distribution nationale est assurée par Antikraft.

Enregistrement d’un inédit au studio MIDNIGHT, là où le premier album a été enregistré …un retour au source? DIDIER SUPER intervient dans ce titre intitulé « La crise « . Ce morceau s’inscrit dans une double compilation en hommage à un titre du groupe OTH qui s’appelle « LA FRANCE DORT » produite par le label SKALOPARDS PROD’Z. Sorti en Avril 2010, il bénéficie d’une distribution nationale. De nombreux inédits de groupes et pas des moindres (Burning heads, Guerilla Poubelle, La Phaze, Marcel et son orchestre, Punish Yourself, Sons of Buddha, Tagada Jones, The Hop La, OTH…Etc).

20 après la création du groupe, les TOXIC fêtent cet anniversaire avec un album « Le commun des mortels » en 2011. 16 titres explosifs produits par SKALOPARD PROD’Z et distribués par MOSAIC.

Juin 2012, un nouvel opus! Un split en vinyl 10″ avec le groupe Lyonnais LE REPARATEUR. 3 titres des TOXIC WASTE. Distribué par TRAUMA SOCIAL.

Depuis septembre 2013, Kév’ a pris place à la basse en remplacement de Emil’ qui, lui-même a remplacé Bobby. Emil’ a « dépanné » les TOXIC, sur une tournée en République Tchèque, Belgique et Allemagne sur le 1er semestre 2013.

Octobre 2014, Clém’ intègre le groupe à la basse…les cordes de basse étant plus grosses, les doigts s’usent plus vite !


DISCOGRAPHIE

Flics, fascistes, assassins
K7 démo / Autoproduction-1991 / épuisé

Keud’Hal
K7 démo 5 titres / Autoproduction-1993 / épuisé

Split Phase Terminale / Toxic Waste
EP 4 titres / Rural Muzik-1996 / épuisé

Je ne suis pas un numéro…Je suis un mouton
CD 9 titres 2 pochettes différentes / Dirty Punk Rds-1998-1999/ épuisé

(R)évolution
MCD 5 titres / Dialektik Rds-1999 / épuisé

RETROactif
CD 12 titres / Dialektik Rds-2000-2001 / Distribution « Janie Jone »

TRAUMA
CD 11titres / Trauma Social, Limolife et Padington Productions – 2007

RETROspective
Double CD compilation 44 titres (dont inédits) / Skalopards Prod’Z, Trauma Social et Padington Productions – 2009 / Distribution « Anticraft Distribution »

Le commun des mortels
LP et CD 16 titres / Skalopards Prod’Z, Trauma Social, Limolife, Kanal HysteriK et Padington Productions – 2011 / Distribution « MOSAIC »

Split Vinyl TOXIC WASTE / LE REPARATEUR
LP 3 titres TOXIC WASTE + 4 titres LE REPARATEUR Produit par Trauma Social – 2012

 

En dépit du bon sens

LP et CD  13 titres / Ronce Rcds, Trauma Social, Kanal HysteriK,

bourre Pif Rcds, Keponteam et Padington Productions – 2016

 

 

+une vingtaine de Compilations :

La France dort (CD / Skalopards Prod’Z / Anticraft – 2010)
Tcheck l’assos#2 (CD / Co-prod TAB Prod – Don’t trust the hype – Tcheck l’assos / 2010)
Tcheck l’assos#1 (CD / Co-prod TAB Prod – Don’t trust the hype – Tcheck l’assos / 2009)
Independent Vol.2 (CD / Enragés Productions / Tripsichord-2002)
Dialektik City Rockers (2CD / Dialektik Rds / M10-2001)
Walked In Line Vol.19 (CD / WIL Rds-2000)
Punk Rawk Explosion Vol. 6 (CD / Rocksound-2000)
Never Mind The Punk Rock Vol.2 (MCD / Dialektik Rds-1999)
Ils repasseront près de chez vous (CD / Skalopards Anonymes / Mosaïc-1999)
Punk Rawk Explosion Vol.2 (CD / Rocksound-1999)
Long Live Punk RockCD / (La Mandragore-1998)
Le Pire Hénné (CD / Label des chants-1998)
Démostation (CD / Radio FMR / Férarock-1998)
Dîtes-le en trois accords (CD / Combat Rock / M10-1998)
Pogoïting with the Froggs (CD / Adrénaline & No Co Rds / Wagram-1997)
Tendances Négatives (LP / Limo Life Rds-1997)
…et d’autres…

Primary Sidebar